Liberté
Liberté
Samedi 31 janvier 22:58

200 bénéficiaires de logements APC-CNEP à Mohammadia attendent depuis 28 ans “Donnez-nous nos appartements !”

200 bénéficiaires de logements APC-CNEP à Mohammadia attendent depuis 28 ans “Donnez-nous nos appartements !”
Ce sont des citoyens désabusés, des sexagénaires pour la plupart, qui ont pris attache avec la rédaction de Liberté pour relayer leur histoire, autant dire calvaire. Ainsi, 200 bénéficiaires de logements inscrits dans la formule APC-Cnep attendent les clés de leurs appartements depuis 1989. Cette année-là, ils ont reçu la décision d’attribution des logements à Mohammadia, estimés à 250 000 DA et ont versé les 20% d’apport personnel, soit 50 000 DA. En 2000, des actes notariés de reconnaissance du droit de bénéficier, exploiter et jouir des biens en question ont été remis aux attributaires. Le projet a été lancé, puis brutalement abandonné pendant des années. Le chantier a été repris par Cosider en 2013, mais sous une autre forme (LSP). Les immeubles sont sortis de terre. La cité est achevée sans que la situation des anciens bénéficiaires soit régularisée. “À chacun de nos déplacements à l’APC, on nous dit d’attendre sans donner la moindre information”, rapportent Oukali Hamid, Boucila Lakhdar et Habirèche Rachid. La demande d’audience au directeur du logement d’Alger n’a pas abouti. Une lettre lui a été envoyée le 25 septembre 2017. Elle est restée sans réponse. “Nos appartements sont prêts. Donnez-les-nous. Nous les attendons depuis 28 ans. Certains bénéficiaires sont décédés. Nous avons peur que les logements soient cédés à d’autres personnes”, lancent nos interlocuteurs, en détresse.

Commentaires



Autres articles

Tiaret: Noyade au barrage de Benkhedda

Tiaret: Noyade au barrage de Benkhedda

Son corps a été déposé à la morgue de l’hôpital Youcef-Damardji de Tiaret, et une enquête a été ouverte par la Gendarmerie nationale.

Le massif de Collo dévasté par les flammes 450 ha de forêts détruits

Le massif de Collo dévasté par les flammes 450 ha de forêts détruits

Au titre des dégâts on déplore la perte de 450 hectares de pins maritimes et de chêne-liège qui ont été anéantis par les flammes en l’espace de 48...