Le Soir d'Algérie
Le Soir d'Algérie
Mercredi 25 octobre 14:29

Ain-Temouchent : La formation de l’agriculteur en débat

Ain-Temouchent : La formation de l’agriculteur en débat
L’Institut moyen de technologie agricole ITMA a abrité récemment une journée de vulgarisation agricole organisée conjointement par la Chambre de l’agriculture (CA) et la Direction des services agricoles (DSA) de la wilaya de Aïn-Témouchent.
De nombreux exposants et représentants des fournisseurs d’intrants, de différents transformateurs, les opérateurs économiques privés et publics et partenaires sociaux ont pris part à cette journée qui est à sa 24e édition. Le thème retenu pour cette année : «Investir dans l’économie de la connaissance pour une sécurité alimentaire durable».
A cette occasion, le secrétaire général de la wilaya de Aïn-Témouchent, a donné le coup d’envoi de la campagne de labours-semailles de la saison 2017-2018. L’objectif de cette manifestation est l’investissement dans la formation des agriculteurs par le biais de la sensibilisation et l’orientation pour leur inculquer la culture de la vulgarisation agricole. Sa finalité est, en amont, la préparation des enfants des agriculteurs pour prendre le relais, notamment dans les filières de l’élevage de bovins et laitières, l’application et suivi de l’itinéraire technique sachant que plus de 80% des agriculteurs sont au seuil de la retraite puis, la formation des opérateurs dans la transformation, conditionnement, packaging. Les deux organisent et planifient pour la réhabilitation de certains métiers agricoles tels que : le tailleur des arbres, le greffeur etc. qui sont en voie de disparition.
Selon le président de la CA, M. Amamra Mohamed : «Avant ce jour, nous avons réuni les 28 correspondants de la chambre à travers la wilaya. Nous leur avons conseillé de se rapprocher davantage des agriculteurs et de les sensibiliser sur l’importance de la vulgarisation agricole et du suivi de l’itinéraire technique. La formation de l’agriculteur est notre première préoccupation pour développer l’agriculture. Nos agriculteurs sont conscients.»
Saisissant l’opportunité, le directeur de la Caisse régionale de mutualité agricole (CRMA) de Aïn-Témouchent, M. Gourari Abderrahmane a agencé : «Notre caisse a présenté ses produits d’assurances afin que l’agriculteur puisse travailler, dans des conditions tranquilles sans aucun souci. Nos agents sont ici pour l’accompagner. En outre, nous avons ouvert deux agences locales dans les communes d’El Maleh et Aïn-Témouchent pour nous rapprocher davantage des agriculteurs et leur apprendre la culture de l’assurance contre tous les risques. Nous avons constaté que le nombre d’agriculteurs assurés augmente d’année en année.»
Concernant la campagne de labours-semailles, un cadre de la DSA a présenté les objectifs. La superficie totale à emblaver est estimée à 115 000 hectares réparties selon les variétés comme suit, 51 000 ha pour blé dur, 15 000 ha pour blé tendre, 46 000 ha pour orge et 3 000 ha pour l’avoine graine.
En outre, il a indiqué qu’une une superficie de 11 400 ha est destinée aux principales variétés de légumes secs dont 6 100 ha pour la célèbre espèce de pois chiche. Il est à souligner que les pois chiches sont très demandés pour la cuisine témouchentoise et pour les spécialistes du plat de kalentica. Cependant, les fourrages seront ensemencés sur une superficie de 9 500 ha.
Quant au volet de préparation de sol, le représentant de la DSA a ajouté : «Plus de 60 000 ha ont subi les travaux de labours profonds lancés depuis le printemps et l’opération suit son cours malgré l’avarice du ciel.» Certes, les agriculteurs attendent les premières gouttelettes de pluie qui a eu un énorme retard. Le dossier des semences ne pose pas de problème. Les deux coopératives de céréales et légumes secs (CCLS) de Aïn Témouchent et Hammam Bouhadjar ont mobilisé au total pour les agriculteurs une quantité de 130 000 quintaux de semences toutes variétés confondues dont 26 000 quintaux livrés. Et 23 000 quintaux d’engrais dont 12 000 livrés.
Au registre de ce guichet, 700 dossiers sont inscrits. Pour encourager les céréaliers, un guichet unique a été mis à leur disposition au niveau de la CCLS depuis septembre 2017. Il est constitué des actuels principaux CCLS, banque BADR, assureur CRMA et les agriculteurs.
La population des agriculteurs actifs au niveau de la wilaya est recensée à 14 000 dont la majorité sont des exploitants agricoles.
S. B.

Commentaires



Autres articles

Affaire des 81 kg de cocaïne: Les prisonniers suspendent la grève de la faim

Affaire des 81 kg de cocaïne: Les prisonniers suspendent la grève de la faim

Les condamnés de l'affaire des 81 kg de cocaïne, qui étaient entrés en grève de la faim à la mi-octobre pour voir écopé de 15 années de réclusion...

Tébessa : Trafic de drogue, 2 arrestations
Parité hommes-femmes dans le marché du travail : Le chemin est encore long

Parité hommes-femmes dans le marché du travail : Le chemin est encore long

C’est une réalité. Quand on parle de parité au travail, on ne peut s’empêcher de penser au fossé qui subsiste depuis la nuit des temps entre les...

Côte d’Ivoire : Gervinho incertain face au Maroc

Côte d’Ivoire : Gervinho incertain face au Maroc

Outre Gervinho, le défenseur de Rennes Joris Gnagnon et l’attaquant Jonathan Kodjia sont aussi à l’infirmerie. « Ils ont passé une IRM ce jour, a...