Le Quotidien d'Oran
Le Quotidien d'Oran
Mardi 17 octobre 06:26

Appelés à opérer des césariennes: Protesta de chirurgiens généralistes à Skikda

Appelés à opérer des césariennes: Protesta de chirurgiens généralistes à Skikda
La
crise couvait déjà depuis un certain temps au sein des chirurgiens généralistes
de l'Etablissement hospitalier (EH) Abderrezak-Bouhara
de Skikda, qui refusent de cautionner, à leurs dépens, les errements des
responsables locaux du secteur de la santé publique.

En
effet, s'appuyant sur une circulaire du ministère de la Santé qui instruit de
recourir dans les cas d'urgence au service des chirurgiens généralistes pour
effectuer des césariennes, en l'absence de gynécologues obstétriciens, la
direction de la santé de Skikda semble avoir trouvé le palliatif idoine pour
combler le déficit de l'hôpital en matière de gynécologues obstétriciens.

Or,
ce n'est pas l'avis des chirurgiens généralistes de l'hôpital qui ont décidé
d'un sit-in, hier à la mi-journée, en compagnie des sages-femmes, pour exprimer
leur refus de se soumettre à cette instruction qu'ils jugent vague et
insuffisante pour les couvrir auprès de la justice en cas de «pépins» résultant
d'une intervention qui n'est pas du domaine de leur compétence.

Pour
le Dr Bouregaa, le chirurgien généraliste n'est pas
habilité à pratiquer des césariennes sur des parturientes, des interventions
qui restent du domaine exclusif de spécialistes en la matière, à savoir des
gynécologues obstétriciens. Le fait que l'hôpital de Skikda n'en dispose pas ne
les dédouane pas d'éventuelles poursuites judiciaires, en cas de complications
graves ou de décès. Les sages-femmes semblent également désarmées face à
l'absence de gynécologues obstétriciens, une situation anormale qui ramène la
question de savoir quelle est l'utilité d'un service de gynécologie, doté d'un
effectif de 27 sages-femmes, si l'hôpital ne dispose d'aucun spécialiste en la
matière et qui se contente de recourir au service de chirurgiens généralistes
uniquement ?         

Le
Dr Zaarour a cité «un cas qui s'est produit à Aïn Beïda où un chirurgien
généraliste a été condamné par la justice pour avoir pratiqué une césarienne
sur une parturiente, décédée par la suite, au motif de manque de
qualification…».

Du
coup, on comprend aisément l'inquiétude fondée des douze chirurgiens
généralistes de l'hôpital de Skikda qui se voient exposés aux risques d'être
poursuivis pénalement et qui travaillent avec la peur au ventre, vivant le
dilemme de se voir accuser, soit pour non-assistance à personne en danger, en
cas de refus de prise en charge d'une parturiente ou bien d'un manque de
qualification si une patiente décède après l'intervention d'un chirurgien
généraliste. Le plus curieux dans l'affaire, affirment les chirurgiens
frondeurs, c'est que les hôpitaux d'Azzaba et d'El Harrouch disposent bien de 2 gynécologues obstétriciens
chacun, alors que le chef-lieu en est dépourvu.

Ils
ont soulevé en outre le suivi des femmes enceintes qui s'effectue pendant les 9
mois de leur grossesse chez des gynécologues privés et qui se présentent à la
fin à l'hôpital pour accoucher, munies d'un dossier consistant comportant des
échographies pour se voir prendre en charge, dans les cas d'urgence, par un
chirurgien généraliste non habilité.           C'est pour cette raison que la solution
préconisée demeure la réquisition par l'autorité habilitée des spécialistes et
d'autre part, d'opérer un redéploiement judicieux des gynécologues
obstétriciens.

Il
est clair qu'à défaut d'une solution, l'hôpital de Skikda risque de perdre ses
compétences car, d'ores et déjà, certains chirurgiens confrontés au stress au
quotidien songent à partir vers des cieux plus cléments… Pour l'heure, ils ont
décidé d'exprimer leur ras-le-bol pour mettre fin à une situation qui n'a que
trop duré.

Commentaires



Autres articles

Une enveloppe de 15 millions de dinars débloquée par la wilaya: L'étude d'aménagement de la frange maritime Est, présentée prochainement au wali

Une enveloppe de 15 millions de dinars débloquée par la wilaya: L'étude d'aménagement de la frange maritime Est, présentée prochainement au wali

  Une étude d'aménagement de la frange maritime Est, à l'horizon 2030, sera présentée dans les tout prochains jours, au wali d'Oran, apprend-on...

ماجر: "أبواب المنتخب مفتوحة للجميع لمن أراد تقديم الإضافة"

ماجر: "أبواب المنتخب مفتوحة للجميع لمن أراد تقديم الإضافة"

أكد الناخب الوطني رابح ماجر أن أبواب المنتخب الوطني مفتوحة لمن أراد أن يقدم الإضافة... من أجل بناء منتخب على قواعد متينة، وقال: "الأبواب مفتوحة...

Ahmed Ouyahia-Louisa Hanoune : La guerre des mots !
نجم برشلونة يفتح الباب أمام إمكانية الرحيل نحو الأرجنتين

نجم برشلونة يفتح الباب أمام إمكانية الرحيل نحو الأرجنتين

تراجعت مشاركات خافيير ماسكيرانو مع برشلونة هذا الموسم في ظل إصرار إرنستو فالفيردي على الاعتماد على الثنائي بيكي وأومتيتي ... ولم يغلق المدافع...