L'Expression
L'Expression
Mercredi 11 octobre 09:23

Bedoui au sujet des prochaines élections : « Tout est fin prêt »

Bedoui au sujet des prochaines élections : « Tout est fin prêt »
«La grâce pour les personnes détenues et impliquées dans les incidents de Ghardaïa est du ressort du président de la République.» C’est par cette phrase que le ministre de l’Intérieur a répondu hier à Ghardaïa sur une question portant sur ce sujet. «On m’a remis effectivement un message dans ce sens. Mais je ne peux rien faire. Il n’y a que le président de la République qui puisse trancher par rapport à cette question», a ajouté Nour-Eddine Bedoui, en jurant qu’il va remettre ce message au président. S’exprimant par ailleurs sur le dossier des gardes communaux qui ont organisé hier une manifestation à Alger, le ministre de l’Intérieur a affirmé que le dialogue avec les gardes communaux n’a pas été rompu et sera toujours maintenu. «L’Etat ne tournera jamais le dos aux gardes communaux qui ont fait beaucoup de sacrifices pour ce pays. A ce titre l’Etat veillera à ce que toutes les revendications de cette catégorie soient satisfaites», a assuré le ministre, précisant que beaucoup de doléances d’ordre social des gardes communaux ont été satisfaites. Pour le ministre «toutes les revendications peuvent être satisfaites pourvu qu’elles soient exprimées de façon calme et sereine». Répondant ensuite sur les questions relatives aux prochaines élections, Nour-Eddine Bedoui a indiqué que l’opération de dépôt et de retrait des dossiers s’est déroulée dans d’excellentes conditions. «Nous n’avons presque pas enregistré des mécontentements de la part des partis politiques ou des candidats libres. Concernant le rejet de certaines listes dont le nombre n’est pas si important, l’hôte de la ville de Ghardaïa, a fait observer que les partis et les candidats concernés disposent de la voie judiciaire pour contester. «Les recours des partis et des candidats sont en train d’être étudiés par les juges des tribunaux administratifs. On laisse ces derniers faire leur travail.» Commentant la contestation de certains partis politiques et candidats indépendants pour la clause de 4%, le ministre de l’Intérieur a signifié que l’administration n’est pas concernée par cette question.
«Cette dernière n’a fait qu’appliquer la loi.» Pour le ministre la clause de 4% n’est pas une entrave. Pour preuve nous avons enregistré plus de 10% dans le nombre de listes présentées, et ce, aussi bien les APC que les APW. Des signatures qui ont été refusées l’ont été certainement à cause des vices de forme. S’agissant de la révision du fichier électoral, il a déclaré que ce dernier est assaini à 95%. «Ce taux d’assainissement est inédit», a affirmé le ministre, précisant que cela a été rendu possible grâce notamment aux moyens technologiques que l’administration utilise maintenant. Pour ce qui est des 5% restants, Bedoui a fait savoir que des instructions ont été données pour les différents responsables en charge du dossier de mener des campagnes de sensibilisation auprès des concernés. «L’exclusion des électeurs du fichier électoral n’est pas dans les prérogatives des collectivités locales, mais de la justice», a ajouté le ministre, en pariant que d’ici la fin de la période de la révision annuelle des listes électorales, prévue pour le 31 de ce mois, l’administration aura atteint les 100%.
Codes communal et de wilaya devant le Parlement en 2018 L’élaboration des nouveaux Codes communal et de wilaya, ainsi que celui de la démocratie participative et la loi sur les associations, n’est pas ainsi que certains le pensent, a fait observer le ministre. «Nous avons besoin d’assez de temps pour élaborer des lois à la hauteur des nouvelles missions qui seront confiées aux élus, à savoir la démocratie participative, le Code fiscal et la nouvelle loi sur les associations». L’adoption de ces nouveaux codes se fera au cours de l’année 2018 par les parlementaires.
Inspectant auparavant le service de l’état civil de la commune de Ghardaïa, Bedoui a profité de l’occasion pour interpeller les responsables de ces services à accélérer l’opération de délivrance de la carte nationale biométrique. «Cette dernière doit être délivrée de façon systématique aux demandeurs de passeports biométriques», a insisté le ministre, en rappelant que la délivrance de l’ancienne est arrêtée depuis le 23 septembre dernier.
Décentralisation de l’administration. Les walis délégués auront prochainement toutes les prérogatives nécessaires pour pouvoir gérer leurs circonscriptions. C’est l’engagement que le ministre Bedoui a fait avant-hier devant les représentants de la société civile dans la circonscription d’El Menia. «Nous sommes en train d’élaborer tous les textes nécessaires pour permettre aux walis délégués de jouir pleinement de leur statut», a souligné le ministre. L’objectif ce cette démarché est de remédier aux défaillances constatées et de permettre aussi dans l’avenir à ces wilayas déléguées de passer au rang des wilayas à part entière.
A noter que le ministre a visité et inauguré hier plusieurs projets de développement dans les localités de Metlili, Berriane et Zelfana. Nour-Eddine Bedoui a clôturé sa visite par une rencontre avec la société civile de la wilaya de Ghardaïa.

Commentaires



Autres articles

Constantine : En prévision de la saison des pluies : Nouveau plan contre les inondations

Constantine : En prévision de la saison des pluies : Nouveau plan contre les inondations

C’est dans cette optique que la Seaco a agencé un dispositif de lutte contre les crues en procédant, entre mai et juillet derniers, au curage de 8...

Mascara : Un homme mort d’une suite de morsure venimeuse
Sortie au Sila de “Naufrage judiciaire. Les dessous de l’affaire Cnan”: Ali Koudil déballe tout

Sortie au Sila de “Naufrage judiciaire. Les dessous de l’affaire Cnan”: Ali Koudil déballe tout

 Édité par Koukou édition, Naufrage judiciaire. Les dessous de l’affaire Cnan sera sur les étals à l’occasion du Sila. L’auteur Ali Koudil, l’un...