Le Soir d'Algérie
Le Soir d'Algérie
Jeudi 26 octobre 15:03

Béjaia : Un millier d’enseignants dans la rue

Béjaia : Un millier d’enseignants dans la rue
En grève depuis deux jours, ils étaient hier près d’un millier d’enseignants à participer à un rassemblement à l’appel du syndicat autonome du Cnapeste devant le siège de la Direction de l’éducation de Béjaïa pour exprimer leur mécontentement et leur indignation contre ce qu’ils qualifient de «mauvaise gestion» de leur carrière professionnelle.
Munis de banderoles sur lesquelles l’on pouvait lire : «non aux pressions sur les commissions paritaires», «Non au bradage des droits des travailleurs», et «Pour une médecine du travail effective», les enseignants protestataires ont improvisé une marche pour réclamer «la satisfaction intégrale de la plateforme de revendications de wilaya du cnapeste et la concrétisation du contenu des différents P-V».
Dans son intervention, le coordinateur de wilaya du Cnapeste, Slimane Zenati, a indiqué que le mouvement de protestation de cette semaine est «un avertissement à la DE pour procéder à une réelle prise en charge de l’ensemble des situations soulevées par les enseignants des trois paliers confondus (…), une accumulation de situations qui demandent à être régularisées depuis longtemps», déplore le syndicaliste tout en soulignant que ce retard s’est répercuté négativement sur le plan de carrière des enseignants. Le coordinateur de wilaya du Cnapeste a réclamé l’assainissement du dossier du logement qui, selon lui, est «mal pris en charge par la tutelle en dépit de l’instruction de l’ancien wali».
Fustigeant ce qu’il considère comme «un non-bilan des œuvres sociales», le syndicaliste du Cnapeste reproche aussi la mauvaise gestion des écoles primaires par les APC alors que les responsables de ces établissements n’ont pas les prérogatives nécessaires pour y remédier.
Le manque de personnel d’accompagnement dans les trois paliers ainsi que le mobilier scolaire et d’autres moyens pédagogiques nécessaires à l’accomplissement des tâches pédagogiques sont également pointés du doigt par la coordination de wilaya de Béjaïa du Cnapeste.
Tout en dénonçant «les pressions multiformes et les poursuites judiciaires à l’encontre de (ses) syndicalistes», le Cnapeste, dans sa déclaration, a exigé «la réintégration sans conditions de Benmoussa Azzedine, membre du conseil national du Cnapeste avec recouvrement de tous ses droits» et «l’installation de la commission mixte (MEN/Cnapeste) pour débloquer des postes budgétaires de promotion comme inscrit dans le P-V du 19 mars 2015».

Commentaires



Autres articles

La Protection civile rappelle aux citoyens les mesures préventives face à la canicule

La Protection civile rappelle aux citoyens les mesures préventives face à la canicule

“Pensez à aider les personnes dépendantes en leur proposant régulièrement des boissons”, est-t-il souligné, appelant les citoyens à signaler le...

Oran : 5 ans de réclusion pour séquestration et abus sexuel sur mineure

Oran : 5 ans de réclusion pour séquestration et abus sexuel sur mineure

Il ajoutera qu’à aucun moment, il n’a abusé de la jeune fille. Le président de l’audience le confrontera alors à la plainte de la jeune fille et au...

Annaba: Saisie d’équipements de pêche de corail
Une embarcation transportant: 146 migrants a fait naufrage au large de la Libye

Une embarcation transportant: 146 migrants a fait naufrage au large de la Libye

Depuis le début de l’année, indique l’OIM, quelque 25000 migrants venant de Libye ont pu arriver en Sicile.