Le Quotidien d'Oran
Le Quotidien d'Oran
Jeudi 07 décembre 06:26

Blida: Sensibilisation sur les dangers du gaz de ville

Blida: Sensibilisation sur les dangers du gaz de ville
La Société de distribution de l'électricité et du gaz
Centre (SDC) de Blida a lancé une campagne de sensibilisation des citoyens sur
l'économie de l'électricité et les dangers du gaz de ville. Le directeur de la
SDC Blida, M. Noureddine Silmi, rappelle qu'un poste
de télévision mis en veille consomme 10% de l'électricité lorsqu'il est allumé
et conseille donc les clients de SDC d'éteindre carrément leurs TV quand ils
n'en ont pas besoin.

C'est aussi le cas des lampes économiques qui
consomment jusqu'à -40% que les lampes normales et même
si elles coûtent plus cher, elles ont une durée de vie beaucoup plus
importante, ce qui constitue la contrepartie de sa cherté. Des conseils pour
éviter de laisser des lampes ou des appareils branchés lorsqu'ils ne sont pas
utilisés ont aussi été donnés par les techniciens de la SDC aux visiteurs et
des flyers ont été distribués expliquant et rappelant les gestes qui devraient
devenir automatiques pour réduire la consommation de l'énergie électrique et,
partant, le montant de la facture.

Pour les dangers que représente le gaz de ville, le
directeur régional de la SDC, M. Dridi, explique que
c'est lorsque le gaz est brûlé qu'il devient dangereux car il dégage le CO qui
est un gaz inodore et mortel. Pourtant, malgré les différentes campagnes qui
ont été menées ces dernières années, le nombre de décès par inhalation de gaz
toxique provenant des appareils de chauffage a atteint 13 cette année, contre 3
durant l'année écoulée (2016). Concernant l'utilisation des puces pour le
relevé des compteurs électriques, le même responsable annonce que le taux de
réalisation dépasse les 90% et, lorsqu'il sera généralisé, la SDC pourra mettre
fin aux erreurs de lecture normale et éviter ainsi les réclamations des
clients. Enfin, et pour ce qui est des deux seules communes non encore
alimentées en gaz de ville, c'est-à-dire Sohane et Chréa, la première verra l'arrivée du gaz naturel pour le
prochain hiver (2018/2019) alors que Chréa a vu une
étude de faisabilité déjà engagée et les travaux de réalisation pourraient
débuter aussitôt après.

Commentaires



Autres articles

Les vacances d’hiver compromises : Flambée record de l’euro
Ouled Bouchia (BOUIRA) : Absence d’aménagement urbain
Oran : Un jeune condamné à 20 ans de réclusion
MDN : 5 éléments de soutien aux terroristes arrêtés
TÉBESSA : Enfin des feux tricolores