Le Quotidien d'Oran
Le Quotidien d'Oran
Dimanche 13 août 06:35

Constantine - Projet des 1004 logements LPA: Protesta de souscripteurs

Constantine - Projet des 1004 logements LPA: Protesta de souscripteurs
Les souscripteurs des 1004
logements LPA, situés à l'UV 20 extension sud au niveau de la nouvelle ville de
Ali Mendjeli, achevés à 90% mais dont le chantier est
à l'arrêt sans parler des VRD, que les promoteurs refusent de réaliser, ont
tenu hier un sit-in devant le cabinet du wali pour réclamer la reprise des
travaux.

Selon le représentant des
protestataires, M. Bahi, en fait il s'agit de deux
projets, celui des 1004 logements et celui des 700 logements LPA, tous les deux
situés dans la même UV 20. Le projet date de 2011 et les appartements sont
actuellement achevés à 90%, mais les travaux sont actuellement à l'arrêt et
cela depuis près d'une année maintenant, alors que la date de livraison des
clés était prévue pour le mois de décembre 2016.

Et de considérer que près
d'une année plus tard et au taux de réalisation de 90%, les deux promoteurs ont
décidé la suspension des travaux pour permettre à la wilaya ou à la direction
du logement de réaliser les VRD (voirie et réseaux divers), arguant que cela
n'est pas de leur ressort mais à l'Etat ou à ses démembrements locaux.

Et de poursuivre qu' « ils
nous ont déclaré qu'ils ne reprendront les travaux qu'une fois les VRD et les
quelques aménagements extérieurs soient d'abord terminés ». Et d'indiquer, dans
ce cadre, que les restes à réaliser consistent en des travaux relatifs aux
finitions à l'intérieur des appartements (gaz, électricité, eau potable, etc.)
Notre interlocuteur soulèvera également le problème du prix du logement, qui
bien que fixé au départ à 280 millions de centimes, « mais nous avons a été
surpris lorsque les promoteurs nous ont demandé un rajout de 25 millions de
centimes, soi-disant pour couvrir le prix du terrain d'assiette des logements
en question ». « Chose qui n'est indiquée dans aucun document et acte en
rapport avec la formule d'acquisition du logement public aidé (LPA) », ajoute
notre interlocuteur. Les protestataires ayant appris que le wali est en congé,
ont décidé de se disperser non sans promettre de revenir un autre jour.

Commentaires