L'Expression
L'Expression
Mardi 07 novembre 11:00

Des constructeurs chinois veulent leur part du gâteau

Des constructeurs chinois veulent leur part du gâteau
Faisant fi des déclarations des responsables algériens sur le refus d’autoriser l’installation en Algérie de marques d’automobiles mineures, les constructeurs chinois annoncent leur détermination de ne pas rester en marge de la vague d’assemblage de véhicules, que connaît ces dernières années l’industrie mécanique nationale. Ainsi, plusieurs projets industriels, notamment dans le domaine de l’automobile ont été déposés auprès du ministère de l’Industrie et des Mines. Parmi les marques chinoises, désirant prendre pied en Algérie, il est cité Dfsk, Schacman et KIV. Depuis l’ouverture du marché automobile, plus d’une vingtaine de marques chinoises sont proposées aux Algériens.

Commentaires



Autres articles

M’sila: Tentative de suicide de deux étudiants

M’sila: Tentative de suicide de deux étudiants

Dans la matinée d’hier, deux étudiants en master gestion urbaine à l’université Mohamed-Boudiaf de M’sila ont tenté de se donner la mort en...

Permanence de l’Aïd : le gouvernement va-t-il sévir en cas de manquement ?

Permanence de l’Aïd : le gouvernement va-t-il sévir en cas de manquement ?

2. ou prétendre que ” globalement, la permanence a été respectée “, au grand dam des consommateurs qui ont eu à le vérifier à leurs dépens ?

Euro Ncap : 9 nouveaux résultats pour cette fin novembre
Litige frontalier sino-indien: La Chine compte rester dans une zone disputée près de l’Inde

Litige frontalier sino-indien: La Chine compte rester dans une zone disputée près de l’Inde

«Les troupes chinoises continueront à être stationnées et à patrouiller sur le plateau du Doklam. Elles y poursuivront l’affirmation de notre...

Annaba: 13 harragas arrêtés

Annaba: 13 harragas arrêtés

La cellule de communication de la Protection civile d’Annaba indique que 13 harragas, à bord d’une embarcation de fortune, ont été arrêtés, dans la...