Le Quotidien d'Oran
Le Quotidien d'Oran
Jeudi 09 novembre 06:26

El-Tarf: L'OPGI et les pactes de logement

El-Tarf: L'OPGI et les pactes de logement
Un véritable séisme continue d'ébranler des
locataires de l'OPGI qui ont loué leurs logements de tierces personnes et ceux
aussi qui ont acheté des appartements avec seulement reconnaissance de dettes.

Une forte adrénaline doublée d'une grande
frayeur est ressentie chez les uns et les autres avec cette valse incessante
sur les services de l'OPGI afin d'empêcher leur appartement de leur filer entre
les mains. Ceci découle du fameux décret 16/310 du 16 novembre 2016 qui stipule
que l'occupant d'un logement en exploitation ou réceptionné avant l'année 2004,
peut faire l'objet d'un transfert au bail au profit de l'occupant des lieux
selon les services de l'OPGI.

Selon ces mêmes services, un PV établi
par un huissier de justice pour l'occupant des lieux est aussi exigé. Comme
quoi, si quelqu'un animé de mauvaises intentions loue un appartement concerné
par ce décret depuis seulement un mois, obtient le bail de location pour le
grand malheur de celui qui a loué son appartement sans en être le propriétaire.
D'où ces rocambolesques histoires concernant plus de 100 logements dans différentes
communes de la wilaya d'El Tarf. Il s'agit de ceux
qui ont acheté des appartements avec seulement une reconnaissance de dettes que
les détenteurs du fameux bail veulent récupérer. Une sorte d'arnaque à la
manière des licences d'importation de véhicules des moudjahidine qui,
lorsqu'ils décèdent, certains de leurs enfants vous font du chantage sur le
véhicule que vous avez bel et bien acheté. Etat de fait qui a engendré de gros
conflits, des bagarres sanglantes et le recours à la justice et aux imams pour
dénoncer les arnaqueurs.

Il s'en est trouvé aussi des gens qui ont
seulement loué et les loueurs sans avoir acheté qui ont saisi cette opportunité
pour avoir le bail de location en leur nom. Des situations inextricables
auxquelles sont confrontés des locataires, des acquéreurs de logements avec
reconnaissance de dettes, avec au bout du compte l'assainissement du patrimoine
de l'Office de la promotion et de la gestion immobilière et la rentrée de
milliards de cts d'impayé de loyers s'étalant sur plusieurs mois et plusieurs
années.

Commentaires



Autres articles

Tiaret : M. Bedoui assiste à l’enterrement des deux policiers victimes

Tiaret : M. Bedoui assiste à l’enterrement des deux policiers victimes

Le Directeur général de la Sûreté nationale, le Général major Abdelghani Hamel et le Directeur général de la Protection civile, le Colonel Mustapha...

5e édition du Salon de l’étudiant: Caravane dans trois grandes villes

5e édition du Salon de l’étudiant: Caravane dans trois grandes villes

La 5e édition du Salon de l’étudiant algérien se décline sous forme de caravane, qui sillonnera trois grandes villes (Alger, Béjaïa et Tlemcen) à...

Thaïlande: L’ex-Première ministre a déjoué la surveillance avant de fuir

Thaïlande: L’ex-Première ministre a déjoué la surveillance avant de fuir

Chalermchai Sitthisad a expliqué qu’il était peu probable que l’ex-Première ministre ait quitté la Thaïlande par avion estimant plus probable une...