L'Expression
L'Expression
Mercredi 11 octobre 12:23

La police est sur tous les fronts : L’oeil qui ne dort jamais

La police est sur tous les fronts : L’oeil qui ne dort jamais
Drogue, vols, agressions, émigration clandestine, sécurité routière…Les policiers sont confrontés au quotidien à toutes sortes de fléaux sociaux. Leur tâche n’est pas de tout repos. Ils quadrillent tout le pays et leur vigilance est de tous les instants afin d’assurer la quiétude des citoyens. A la faveur de cette rentrée sociale leur priorité consiste à assurer le maximum de sécurité aux usagers de la route et particulièrement aux familles et à leurs enfants. La fin de la saison estivale n’est pas pour autant synonyme de repos sur ce front. Rien que pour cette semaine, les services de police ont enregistré pas moins de 86 accidents corporels au niveau des zones urbaines et qui ont occasionné la mort de sept personnes et des blessures plus ou moins graves à 109 autres. Dans tous les cas la cause de ces drames incombe systématiquement au facteur humain. Et les individus incriminés dans ces cas de malus sont le plus souvent des conducteurs âgés entre 20 et 40 ans. Aussi, les hommes en uniforme n’ont de cesse que de fournir des efforts de pédagogie en direction des citoyens qu’ils invitent à respecter scrupuleusement les règles les plus élémentaires de sécurité au volant à commencer par l’observation des règles du Code de la route. Des campagnes de sensibilisation sont d’ailleurs menées en partenariat avec les académies et les directions de l’éducation en vue de toucher les écoliers et collégiens afin de les prémunir des dangers de la route. Ces mêmes campagnes intègrent également d’autres volets comme la protection de la nature et la préservation de l’environnement et traitent du bon usage de l’Internet à l’adresse des jeunes. Des actions de proximité sont ainsi régulièrement programmées et voient la distribution de dépliants à l’issue de séances d’enseignement rappelant aux élèves l’importance d’emprunter les passerelles sur les grandes voies de circulation, par exemple ou encore rappeler aux uns et aux autres le numéro vert 1548 ô combien précieux en cas de situation d’urgence. Ces initiatives trouvent d’ailleurs un écho des plus favorables auprès des parents d’élèves, des directeurs d’établissements scolaires et des enfants. Tous y voient un excellent moyen de renforcer les liens entre la police et tous les acteurs sociaux. Les actions de communication engagées par la police incluent également les personnes aux besoins spéciaux. En effet, des sessions de formation au langage des signes se déroulent régulièrement à travers les quatre coins du pays et ce conformément à une politique qui entend donner les meilleurs services à toutes les franges de la société. Ainsi, à Tamanrasset 14 officiers ont bénéficié d’une formation spéciale qui leur a été dispensée au sein de l’école des enfants aux besoins spéciaux de la wilaya. Combattre le crime sous toutes ses formes reste néanmoins la première mission des policiers. Les services de police viennent d’ailleurs de saisir au niveau de la wilaya d’El Bayadh une importante quantité de drogue, laquelle s’est soldée par l’arrestation de deux individus âgés entre 20 et 30 ans. Les deux comparses ont été arrêtés à une heure indue de la nuit alors qu’ils chargeaient leur camionnette de la matière prohibée dans un champ à Bougtob. L’on a par la suite remonté une filière criminelle spécialisée dans le commerce de drogue sur l’axe El Bayadh-Bougtob. A El Taref, à l’extrême est du pays cette fois, ce sont six personnes qui étaient sur le point de traverser clandestinement la Méditerranée.

Commentaires



Autres articles

Tébessa: Oum Ali, entre histoire et isolement

Tébessa: Oum Ali, entre histoire et isolement

Il était une fois, depuis la nuit des temps, une mère, la maman d'Ali, racontait-on. La femme défiait les hommes de son village pour que quelqu'un...

La fabuleuse odyssée de la presse écrite algérienne: Un patrimoine national, une marque de fabrique (2ème partie)

La fabuleuse odyssée de la presse écrite algérienne: Un patrimoine national, une marque de fabrique (2ème partie)

Le courant musulman réformiste (Association des Ulémas musulmans d'Algérie) et à leur tête le cheikh Abdelhamid Ibn Badis, sera partie prenante de...