Le Soir d'Algérie
Le Soir d'Algérie
Mardi 10 octobre 13:56

Le ministre de l’habitat à ain defla : Les fermes exigences de Abdelwahid Temmar

Le ministre de l’habitat à ain defla : Les fermes exigences de Abdelwahid Temmar
Abdelwahid Temmar, le ministre de l’Habitat, était en visite d’inspection dans la wilaya de Aïn Defla, consacrée, dit-il, essentiellement à la réalisation du programme de construction de logements de type location/vente, en compagnie du wali Aziz Benyoucef et du P/APW, Mohammed Khedaoui, à Djendel, où est programmée la réalisation de 500 logements de ce dispositif, 2 000 à Aïn Defla, 2 000 à El Attaf, 1 250 à Khemis Miliana et 300 à Sidi Lakhdhar, soit une consistance globale de 6 050 unités.
Réagissant aux différents exposés présentés sur le site de Djendel par les responsables relevant de son secteur, le ministre n’a pas mâché ses mots pour déclarer haut et fort : «C’est inadmissible, inacceptable, inconcevable qu’un tel programme de 6 050 unités, notifié en 2013, soit encore en 2017, après 4 ans au stade du sous-sol.» Et d’ajouter : «Ce retard met à mal notre crédibilité et met dans l’embarras le wali qui ne sait plus quoi dire ni quoi répondre aux souscripteurs qui perdent patience.» A l’écoute des exposés, il a relevé, à plusieurs reprises, l’expression «programme en cours de lancement». A ce sujet, il interpelle les responsables : «Qu’est-ce que cela veut dire en cours de lancement, je refuse cette formule, je vous demande d’être clairs et précis, j’exige qu’on me dise lancés ou pas lancés et m’informer des raisons des blocages.»
A Khemis Miliana où on a entrepris les travaux de terrassement de l’assiette où seront implantés 1 250 logements location/vente, on lui a fait savoir que des contraintes de terrain ont été rencontrées, de type «terrain accidenté, terrain en pente». Le ministre a aussi réagi en désapprouvant la méthode de travail : «Il fallait commencer par faire un relevé topographique et tenir compte des données. Si vous espérez des réévaluations, je préfère vous avertir dès maintenant que vous n’aurez pas un sou.» A un chef d’entreprise, le ministre a demandé : «Vous avez hérité d’un marché pour la réalisation de 3 000 unités, avez-vous les moyens techniques et humains de réaliser ce projet et de le livrer dans les délais contractuels ? Nous avons des retards et nous ne voulons pas encore cumuler d’autres retards.» En réponse, le chef d’entreprise s’est engagé à livrer les 3 000 logements dans le délai imparti de 28 mois, délai que le ministre a qualifié de raisonnable. Sur le site de Sidi Lakhdhar, où vont être implantés 300 logements AADL, le ministre a enjoint aux responsables de l’exécution des programmes de se départir des conceptions «copié-collé» qu’on voit partout, au nord, au sud, à l’est, à l’ouest, et de rompre avec les constructions uniformes qu’on voit partout mais de réfléchir à la diversification. Tout comme il a demandé à se défaire des portes et fenêtres en bois qui posent problème par la suite. L’envoyé du gouvernement a enjoint aux responsables chargés de l’exécution des programmes de logements, notamment les grands ensembles, de faire des établissements publics la priorité des priorités, notamment en ce qui concerne les structures éducatives et de santé et d’humaniser le cadre de vie en créant des espaces verts, des terrains de sport de proximité….
Karim O.

Commentaires



Autres articles

Seulement 1/3 des projets touristiques lancés
Beckham a dit non au Barça pour aller à Madrid

Beckham a dit non au Barça pour aller à Madrid

Mais l’ailier anglais a préféré opter pour le Real Madrid : “C’est à ce moment que j’ai parlé à mon agent et dit ‘si je pars, je vais à Madrid’....

Skikda : Ouverture de 22 plages à la baignade

Skikda : Ouverture de 22 plages à la baignade

Près de 22 plages sont autorisées à la baignade dans la wilaya de Skikda, au titre de la saison estivale 2017, a-t-on appris en marge de la...

Cérémonie de recueillement à la mémoire du président défunt Mohamed Boudiaf au cimetière d’El Alia

Cérémonie de recueillement à la mémoire du président défunt Mohamed Boudiaf au cimetière d’El Alia

Le président Mohamed Boudiaf a été assassiné le 29 juin 1992 à la maison de la culture d’Annaba, alors qu’il prononçait un discours à la nation.

Mascara : Plus de 248.000 pétards interceptés