L'ÉcoNews
L'ÉcoNews
Lundi 12 janvier 14:50

Les 400 oubliés de l’AADL à Oran

Les 400 oubliés de l’AADL à Oran
Une soixantaine de souscripteurs ont observés un sit-in devant l’agence AADL pour exiger des explications des responsables régionaux. Selon une source proche du dossier, il a été proposé aux mécontents des affectations sur le site d’Es Sènia à la parcelle « A » et une autre partie sur la parcelle « 7 »  au site d’Ain El Beida. Au total, ce sera 150 cas, loin de satisfaire l’ensemble des souscripteurs qui se sont acquittés des quatre versements. En tout état de cause, les 400 souscripteurs très désappointés expriment leur désenchantement quant à un programme sur lequel ils avaient fondés tous leurs espoirs. Ils envisagent de porter leurs doléances aux plus hautes instances pour pouvoir, peut-être, un jour avoir un toit au-dessus de leurs têtes.

Commentaires



Autres articles

M’sila: Tentative de suicide de deux étudiants

M’sila: Tentative de suicide de deux étudiants

Dans la matinée d’hier, deux étudiants en master gestion urbaine à l’université Mohamed-Boudiaf de M’sila ont tenté de se donner la mort en...

Le nombre d’usagers de Twitter stagne; l’action chute

Le nombre d’usagers de Twitter stagne; l’action chute

Hors éléments exceptionnels, le bénéfice ressort à 8 cents par action. Le chiffre d’affaires a reculé de 4,7% à 573,9 millions de dollars, sa...

Enfants mineurs: La DGSN tire la sonnette d’alarme: Plus de 5 000 impliqués dans des délits et des crimes

Enfants mineurs: La DGSN tire la sonnette d’alarme: Plus de 5 000 impliqués dans des délits et des crimes

Dans le même registre, Mme Messaoudene a révélé que pas moins de 1 280 enfants ont été retrouvés sur la voie publique, dont 443 enfants sont âgés...

Cérémonie de recueillement à la mémoire du président défunt Mohamed Boudiaf au cimetière d’El Alia

Cérémonie de recueillement à la mémoire du président défunt Mohamed Boudiaf au cimetière d’El Alia

Le président Mohamed Boudiaf a été assassiné le 29 juin 1992 à la maison de la culture d’Annaba, alors qu’il prononçait un discours à la nation.