Le Courrier
Le Courrier
Samedi 20 décembre 17:59

Mariage : ces femmes qui ne trouvent pas de maris.

Mariage : ces femmes qui ne trouvent pas de maris.
Aujourd’hui le pain et la famille sont menacés, le contrat ne tient plus et c’est la panique à bord. Comment faire pour rattraper des siècles de retard, survivre à la crise mondiale et se préparer aux dangereux virages, aux mutations à venir ? Mais dans l’absolu, la solitude est toujours pénible pour celui qui veut y habiter et qui n’a pas une vie intérieure , c’est pour cette raison que chaque être cherche à trouver le sens qui manque pour pouvoir sourire et partager , mais la quête d’un bonheur durable reste difficile à atteindre. Alors peut-on trainer durant toute sa vie ce célibat comme un boulet de fer, ou, au contraire, garder l’espoir et chercher l’âme sœur ? Un grand dilemme en fait ! Car, même chez certains pays qui se veulent être développés, la notion intime et profonde du mariage, transcrite à travers toutes les religions révélées aux hommes a été travestie, comme preuve la légalisation du mariage entre hommes (homosexuels), un autre paradoxe de la folie des hommes qui défient les lois de la nature.

Commentaires



Autres articles

Tiaret: Trois arrestations après le cambriolage d’une villa

Tiaret: Trois arrestations après le cambriolage d’une villa

Ils mettent le grappin sur trois individus qui sont passés aux aveux. Ils seront déférés aujourd’hui, lundi, devant le tribunal de Tiaret.

1er Novembre 1954, 63 ans déjà : La lutte d’un peuple
TIPASA: Journée de sensibilisation sur le repos biologique à Cherchell

TIPASA: Journée de sensibilisation sur le repos biologique à Cherchell

Ce fut en présence du secrétaire général de la Wilaya de Tipasa, du directeur de la pêche, des officiers responsables des gardes-côtes, l’EGP, la...

Cérémonie de recueillement à la mémoire du président défunt Mohamed Boudiaf au cimetière d’El Alia

Cérémonie de recueillement à la mémoire du président défunt Mohamed Boudiaf au cimetière d’El Alia

Le président Mohamed Boudiaf a été assassiné le 29 juin 1992 à la maison de la culture d’Annaba, alors qu’il prononçait un discours à la nation.