Le Quotidien d'Oran
Le Quotidien d'Oran
Mercredi 08 novembre 06:26

Métro d'Alger: Plus de 120 millions de voyageurs transportés en six ans

Métro d'Alger: Plus de 120 millions de voyageurs transportés en six ans




Faute de
financement, plusieurs projets d'extension de tramway ont été gelés, dont ceux
d'Oran et d'Alger, mais ceux de Sétif et Ouargla seront mis en service au pus tard à la fin du 1er semestre 2018, a annoncé hier
mardi le PDG du Métro d'Alger, Omar Hadbi. Il a
expliqué dans un entretien à la radio nationale que la libération de la seconde
tranche de la subvention de l'Etat, dont le montant est de 4 milliards de
dinars, en plus de la première tranche de 6 milliards de dinars, va permettre
de relancer les travaux de réalisation de plusieurs projets, autant pour le
tramway que des extensions du métro algérois. Les pouvoirs «publics ont jugé de
libérer les projets selon leur priorité, et ceux qui sont à la veille de leur
mise en service», a-t-il souligné. Et, «nous espérons que cela puisse continuer
pour la réalisation des projets de transport», a précisé M. Hadbi,
selon lequel la poursuite de certains chantiers «dépend des moyens financiers,
qui existent actuellement». Parmi les projets gelés, il y a, a t-il indiqué, ceux des tramways de Batna et Annaba, les
extensions des tramways d'Oran et d'Alger. Sinon, «il y a cinq projets qui
seront livrés au 1er semestre 2018, dont le tramway d'Ouargla et Sétif, en plus
de l'extension du tramway de Constantine vers Ali Mendjeli,
outre le tramway de Mostaganem». Pour les tramways d'Ouargla et Sétif, «les
travaux se terminent vers fin mars, et la mise en service est prévue pour la
fin du 1er semestre 2018'', a-t-il annoncé.

D'autre part,
M. Hadbi a rappelé la réhabilitation des
téléphériques d'Annaba et de Blida, et «bientôt on va réhabiliter le
téléphérique de Constantine». En outre, il y a la réhabilitation du
téléphérique de Tizi Ouzou
et celui de Bab El-Oued-Z'ghra,
a encore annoncé M. Hadbi selon lequel «il y a une
joint-venture entre le Métro d'Alger et l'entreprise française Pomagalski pour réalisation d'une unité d'assemblage de
télécabines en Algérie». Sur le chapitre des livraisons de projets, il a, par
ailleurs, annoncé la mise en service des deux extensions du métro à la fin de
l'année, celle de la ligne Haï El-Badr-Aïn Naadja, et celle de Tafourah/Grande
Poste-Place des Martyrs. Et, à la fin du 1er semestre 2018, «on va livrer les
projets de tramway de Sétif et Ouargla, ainsi que le téléphérique Bab El-Oued- Z'ghara. Ils seront
livrés sans contraintes», a t-il
dit.

Par ailleurs,
les travaux de réalisation de la ligne de métro El-Harrach vers l'aéroport
d'Alger sont en cours de réalisation, avec un «complément de génie civil et le
système d'exploitation». Selon le DG du Métro d'Alger, «l'extension de la ligne
Aïn Naadja vers Baraki sur 3 km, dont le génie civil est bien avancé, est
plus apte à être rapidement mise en service que celle de l'aéroport». Les rames
pour les deux extensions en voie d'achèvement (Aïn Naadja et Place des Martyrs) seront réceptionnées progressivement
à partir du mois d'avril jusqu'à la fin de l'année 2018, et là «on aura 26
rames pour assurer un bon service d'exploitation pour avoir une fréquence de 3
mn entre deux rames, ce qui est important». Depuis son inauguration le 1er
novembre 2011, le métro d'Alger a déjà transporté, selon M. Habdi,
plus de 120 millions de voyageurs, et «nous sommes à 110.000 voyageurs/jour, et
avec les deux extensions, on ira vers les 200.000 voyageurs/jour». Le bilan
pour le transport par tramway indique quelque 138 millions de voyageurs
transportés.

Mais, le gros
problème actuellement est que les rames de tramway se bloquent dès que la voie
est inondée. «L'arrêt du tramway est le résultat de l'inondation du réseau»,
explique M. Hadbi, selon lequel «il faut que les
collectivités locales prennent en charge le curage des avaloirs débouchant sur
les lignes de tramway. Le problème a été soulevé, on a même soulevé les points
durs, qui perturbent l'exploitation lors des grandes pluies», estimant qu»'il faut un nettoyage permanent, au mois de septembre
avant l'arrivée des premières pluies». Selon M. Hadbi,
l'enveloppe globale affectée par les pouvoirs publics à la réalisation des
projets de transports guidés (métro, tramway, téléphérique) est de 9 milliards
d'euros. «C'est un investissement très important que l'Algérie a consenti,
comme construire huit lignes de tramway».

Commentaires



Autres articles

M’sila: Tentative de suicide de deux étudiants

M’sila: Tentative de suicide de deux étudiants

Dans la matinée d’hier, deux étudiants en master gestion urbaine à l’université Mohamed-Boudiaf de M’sila ont tenté de se donner la mort en...

Tiaret : M. Bedoui assiste à l’enterrement des deux policiers victimes

Tiaret : M. Bedoui assiste à l’enterrement des deux policiers victimes

Le Directeur général de la Sûreté nationale, le Général major Abdelghani Hamel et le Directeur général de la Protection civile, le Colonel Mustapha...

Blida : Un trentenaire retrouvé pendu dans son domicile

Blida : Un trentenaire retrouvé pendu dans son domicile

Un homme âgé de 35 ans, commerçant de son état, a été retrouvé hier matin pendu avec un foulard dans son domicile familial situé à la rue des...

Annaba: 13 harragas arrêtés

Annaba: 13 harragas arrêtés

La cellule de communication de la Protection civile d’Annaba indique que 13 harragas, à bord d’une embarcation de fortune, ont été arrêtés, dans la...