Le Courrier
Le Courrier
Dimanche 03 décembre 10:37

Oran : La sécurité hydrique est assurée sur le moyen et le long termes

Oran : La sécurité hydrique est assurée sur le moyen et le long termes
Intervenant au conseil de l’exécutif de wilaya tenu mercredi, Djelloul Tarchoune a présenté la situation du secteur des ressources en eau, assurant qu’Oran est à l’abri du besoin en matière d’eau potable pour le moyen et même le long terme. Actuellement alimenté à hauteur de 99% en eau de mer dessalée, la wilaya d’Oran enregistre une production journalière de 450.000 mètres cubes d’eau, soit 385.000 m3/j pour les besoins en eau potable et 65.000 m3/j pour les besoins industriels, a indiqué le même responsable. Les capacités de stockage s’élèvent, quant à elles, à plus de 716 000 m3. Un volume permettant d’assurer une autonomie assez importante et couvrir les besoins actuels, et même futurs avec la croissance de population, a noté M. Tarchoune, ajoutant que la couverture de besoins supplémentaires passera évidemment par l’augmentation de la production. La wilaya d’Oran s’approvisionnait jusqu’à 2004 par les ressources locales et régionales avec un volume mobilisé de 123 000 m3/j dont 95.000 m3/j provenant des barrages des wilayas limitrophes, 8.000 m3/j pompées des eaux souterraines et 20 000 m3/j d’eau saumâtre soutirée à partir de la source de Bredéah, a-t-il rappelé, soulignant que la vision stratégique du secteur en matière de renforcement et de mobilisation de la ressource et la révision du programme de répartition ont intégré les eaux non conventionnelles provenant des SDEM notamment, dans la balance hydrique. Cette nouvelle vision a été concrétisée par la réalisation de plusieurs stations de dessalement de l’eau de mer, à savoir la SDEM Kahrama avec une capacité de 90.000 m3/j, les SDEM Monoblocs de Bousfer et Les Dunes avec une capacité installée de 10.000 m3/j, la SDEM de Mostaganem avec une capacité de 200 000 m3/j, la SDEM de Chatt El Hillal (wilaya d’Ain Temouchent) avec une capacité installée de 200 000 m3/j et enfin la méga station de dessalement d’El Mactaâ avec une capacité de 500 000 m3/j.
Le taux actuel d’exploitation des ressources conventionnelles ne dépasse pas le 1%, a noté M. Tarchoune ajoutant que cette démarche vise à laisser ces ressources se régénérer.
Le conseil de wilaya a été, par ailleurs, saisi l’occasion pour la présentation d’une étude sur l’aménagement urbain du périmètre immédiat et les abords des sites dédiés aux Jeux méditerranéens 2021, qui fera prochainement l’objet de discussions au niveau de la wilaya.

Commentaires



Autres articles

Seulement 1/3 des projets touristiques lancés
Leurs prix jouent au yo-yo ces derniers jours: La bourse du mouton

Leurs prix jouent au yo-yo ces derniers jours: La bourse du mouton

Et finalement, j’ai eu raison…», raconte-t-il avec fierté. Cependant, beaucoup ont fait comme Mourad, la frénésie du dernier jour a redonné des...

Mostaganem : 230 ruches d’abeilles détruites par les flammes à Mansourah

Mostaganem : 230 ruches d’abeilles détruites par les flammes à Mansourah

Un apiculteur de la commune de Mansourah, dans la daïra de Mesra, a été victime, lundi dernier, d’un important sinistre dans son champ...

5e édition du Salon de l’étudiant: Caravane dans trois grandes villes

5e édition du Salon de l’étudiant: Caravane dans trois grandes villes

La 5e édition du Salon de l’étudiant algérien se décline sous forme de caravane, qui sillonnera trois grandes villes (Alger, Béjaïa et Tlemcen) à...