Le Quotidien d'Oran
Le Quotidien d'Oran
Jeudi 12 octobre 06:56

Près de 6 milliards de centimes de chiffre d'affaires dissimulé: 550 commerçants traduits en justice cet été

Près de 6 milliards de centimes de chiffre d'affaires dissimulé: 550 commerçants traduits en justice cet été
Durant
les trois mois de la saison estivale cette années, 550
commerçants ont été traduits en justice et 50 propositions de fermeture ont été
notifiées pour diverses infractions liées aux pratiques commerciales, selon un
bilan de la direction du commerce de la wilaya d'Oran. Ce bilan fait ressortir
que 420 commerçants ont été traduits en justice pour défaut d'affichage des
prix, 49 pour défaut de registre de commerce et 42 pour défaut de facturation.
En effet, les ventes sans factures sont une réalité nationale qui n'échappe à
personne.

Le
chiffre d'affaires dissimulé, c'est-à-dire les opérations commerciales
pratiquées sans factures, avoisine les 6 milliards de centimes. L'activité
commerciale est totalement bannie étant donné que de nombreux opérateurs
s'affairent à acheter et à revendre sans accompagner leurs transactions avec
une quelconque facture, ne serait-ce que pour dissimuler leur acte. Le défaut
de facturation représente environ 20 % des infractions au Code du commerce enregistrées, selon la direction générale du
contrôle économique et de la répression des fraudes près du ministère du
Commerce. Le défaut de facturation, pratique interdite et sévèrement réprimée
par le Code du commerce, revient dans la majorité des commerces visités par les
agents de la direction régionale du commerce après les deux insolubles
problématiques du défaut d'hygiène et d'insalubrité des lieux. Si ces chiffres
révèlent une partie de l'iceberg, la face cachée demeure sombre avec une menace
sur la balance commerciale qui peut être sérieusement mise à rude épreuve.

Durant
la même période, le contrôle de différents opérateurs, industriels et fabriquants, services et autres s'est soldé par
l'établissement de près de 1.640 procès-verbaux et la proposition de la
fermeture de 37 unités. Les contrôleurs ont axé leur travail sur le contrôle
des produits laitiers et dérivés, les produits carnés, les glaces, les
boissons, les produits cosmétiques et les détergents, les hôtels, les
restaurants, entre autres.

Plusieurs
brigades d'inspection ont été mises sur pied à Oran avec comme mission le
contrôle de l'hygiène et de la qualité durant la saison estivale. Les sorties
sur le terrain ont touché les marchés, les grossistes, les détaillants, les
établissements à caractère alimentaire, boucheries, boulangeries, crémeries,
fast-foods, etc.

Commentaires



Autres articles

ZEMMOURI : Un crime écologique et économique commis dans l’indifférence

ZEMMOURI : Un crime écologique et économique commis dans l’indifférence

Ce que nous avons vu, récemment, au village de Benyounès, pas loin de Zemmouri El Bahri, (Est de la wilaya de Boumerdès) est un véritable crime...

Un incendie ravage le camp des sans-papiers africains à Batna

Un incendie ravage le camp des sans-papiers africains à Batna

Un violent incendie s’est déclaré, dans la soirée du jeudi au vendredi, dans un camp abritant des ressortissants africains, aux abords ouest de la...

Elections locales: Le FLN installe cinq commissions pour sa campagne

Elections locales: Le FLN installe cinq commissions pour sa campagne

  Le FLN a installé samedi dernier cinq commissions locales, et ce pour la mise en place du plan d'action en prévision de la campagne électorale...

Commerce bilatéral Algérie-France: Écart entre les bilans des douanes des deux pays

Commerce bilatéral Algérie-France: Écart entre les bilans des douanes des deux pays

Dans une note de conjoncture sur le commerce bilatéral entre la France et l’Algérie à septembre 2017, le service économique régional de l’ambassade...