Le Quotidien d'Oran
Le Quotidien d'Oran
Jeudi 12 octobre 06:56

Près de 6 milliards de centimes de chiffre d'affaires dissimulé: 550 commerçants traduits en justice cet été

Près de 6 milliards de centimes de chiffre d'affaires dissimulé: 550 commerçants traduits en justice cet été
Durant
les trois mois de la saison estivale cette années, 550
commerçants ont été traduits en justice et 50 propositions de fermeture ont été
notifiées pour diverses infractions liées aux pratiques commerciales, selon un
bilan de la direction du commerce de la wilaya d'Oran. Ce bilan fait ressortir
que 420 commerçants ont été traduits en justice pour défaut d'affichage des
prix, 49 pour défaut de registre de commerce et 42 pour défaut de facturation.
En effet, les ventes sans factures sont une réalité nationale qui n'échappe à
personne.

Le
chiffre d'affaires dissimulé, c'est-à-dire les opérations commerciales
pratiquées sans factures, avoisine les 6 milliards de centimes. L'activité
commerciale est totalement bannie étant donné que de nombreux opérateurs
s'affairent à acheter et à revendre sans accompagner leurs transactions avec
une quelconque facture, ne serait-ce que pour dissimuler leur acte. Le défaut
de facturation représente environ 20 % des infractions au Code du commerce enregistrées, selon la direction générale du
contrôle économique et de la répression des fraudes près du ministère du
Commerce. Le défaut de facturation, pratique interdite et sévèrement réprimée
par le Code du commerce, revient dans la majorité des commerces visités par les
agents de la direction régionale du commerce après les deux insolubles
problématiques du défaut d'hygiène et d'insalubrité des lieux. Si ces chiffres
révèlent une partie de l'iceberg, la face cachée demeure sombre avec une menace
sur la balance commerciale qui peut être sérieusement mise à rude épreuve.

Durant
la même période, le contrôle de différents opérateurs, industriels et fabriquants, services et autres s'est soldé par
l'établissement de près de 1.640 procès-verbaux et la proposition de la
fermeture de 37 unités. Les contrôleurs ont axé leur travail sur le contrôle
des produits laitiers et dérivés, les produits carnés, les glaces, les
boissons, les produits cosmétiques et les détergents, les hôtels, les
restaurants, entre autres.

Plusieurs
brigades d'inspection ont été mises sur pied à Oran avec comme mission le
contrôle de l'hygiène et de la qualité durant la saison estivale. Les sorties
sur le terrain ont touché les marchés, les grossistes, les détaillants, les
établissements à caractère alimentaire, boucheries, boulangeries, crémeries,
fast-foods, etc.

Commentaires



Autres articles

Blida : Un trentenaire retrouvé pendu dans son domicile

Blida : Un trentenaire retrouvé pendu dans son domicile

Un homme âgé de 35 ans, commerçant de son état, a été retrouvé hier matin pendu avec un foulard dans son domicile familial situé à la rue des...

Médéa: Il égorge sa soeur et sa mère puis se donne la mort

Médéa: Il égorge sa soeur et sa mère puis se donne la mort

Un jeune homme âgé de 28 ans a égorgé sa mère et sa soeur en utilisant un couteau de boucher, et ce, après les avoir poignardées à plusieurs...

Enfants mineurs: La DGSN tire la sonnette d’alarme: Plus de 5 000 impliqués dans des délits et des crimes

Enfants mineurs: La DGSN tire la sonnette d’alarme: Plus de 5 000 impliqués dans des délits et des crimes

Dans le même registre, Mme Messaoudene a révélé que pas moins de 1 280 enfants ont été retrouvés sur la voie publique, dont 443 enfants sont âgés...

Université de Bouira: Des intégristes interrompent une pièce de théâtre

Université de Bouira: Des intégristes interrompent une pièce de théâtre

Les comédiennes auraient utilisé dans ce spectacle un mandole, un instrument qui d’après les croyances de ces intégristes est banni par l’islam et...