Le Quotidien d'Oran
Le Quotidien d'Oran
Mercredi 08 novembre 06:26

Sécurité industrielle: L'offre de service des Français

Sécurité industrielle: L'offre de service des Français




De nombreuses
sociétés françaises sont intéressées par le marché de «sécurisation» des sites
industriels en Algérie. Pour cela, le service économique de l'ambassade de
France à Alger a organisé hier un colloque, le 3e du genre, à l'hôtel Mercure
d'Alger, pour présenter les dernières «innovations» en matière de sécurité et
sûreté industrielle.

Environ une
vingtaine d'entreprises françaises ont pris part à cet événement qui a
rassemblé plusieurs responsables d'institutions de l'Etat mais aussi la
Protection civile qui a dépêché un responsable de la direction générale pour
mettre en relief le rôle de cette institution dans la lutte contre les
accidents industriels.

En effet, les
risques majeurs de l'industrie sont liés aux accidents, lesquels peuvent avoir
un impact important sur l'environnement et nuire à des régions entières outre
l'emplacement où est basée l'entreprise dans laquelle les sinistres ont lieu.

Le commandant Berrached Tayeb, de la direction
générale de la Protection civile, s'est longuement attardé sur le rôle que
jouent quotidiennement les sapeurs-pompiers dans la sécurisation mais également
la lutte contre les accidents industriels dans notre pays, dont le dernier
s'est produit il y a un mois à l'intérieur du complexe agroalimentaire
appartenant au groupe Cevital dans la wilaya de Béjaïa.

La production,
le stockage et l'utilisation d'une quantité toujours croissante de produits
dangereux entraînent dans l'industrie une augmentation considérable des risques
d'accident majeur. Pour maîtriser ces risques et protéger les travailleurs, la
population et l'environnement, il est indispensable de mettre en œuvre de façon
systématique un ensemble de mesures bien définies.

Les
installations à risques d'accident majeur peuvent, du fait de la nature et de
la quantité des produits dangereux qui s'y trouvent, provoquer un accident
majeur.

C'est autour de
cela que deux ateliers ont été organisés hier à l'occasion de ce 3e colloque algéro-français sur la sécurité industrielle.

Les entreprises
françaises ont montré un intérêt certain pour prendre des parts de marché,
notamment pour ce qui est des équipements de sécurité soumis à une concurrence
extrêmement rude.

Commentaires



Autres articles

Pas de hausse chez Benghabrit

Pas de hausse chez Benghabrit

Dans une instruction envoyée hier à l’ensemble des responsables de points de vente et de distribution de livres scolaires, le ministère de...

Projets de l’UE en direction de la jeunesse algérienne: Intérêt pour l’éducation, la formation et l’emploi

Projets de l’UE en direction de la jeunesse algérienne: Intérêt pour l’éducation, la formation et l’emploi

La rencontre a réuni les responsables de l’UE en Algérie, les représentants de certains ministères comme celui des Affaires étrangères (MAE) et...

BISKRA : L’armée saisit deux quintaux d’explosifs

BISKRA : L’armée saisit deux quintaux d’explosifs

Poursuivant sa lutte contre le terrorisme, l’ANP continue d’enregistrer des résultats conséquents contre ses résidus. Le renseignement qui joue un...

NARBR 0 – NAHD 3 : Test bénéfique pour les Nahdistes

NARBR 0 – NAHD 3 : Test bénéfique pour les Nahdistes

Le Nasria a disputé, hier matin au stade de Boualem-Bouraâda de Réghaïa, un match amical face au NARBR, une formation qui évolue, pour rappel, dans...

Annaba: 13 harragas arrêtés

Annaba: 13 harragas arrêtés

La cellule de communication de la Protection civile d’Annaba indique que 13 harragas, à bord d’une embarcation de fortune, ont été arrêtés, dans la...