Le Quotidien d'Oran
Le Quotidien d'Oran
Jeudi 12 octobre 06:56

Sécurité sociale: Des mesures pour réduire le déficit de la CNR

Sécurité sociale: Des mesures pour réduire le déficit de la CNR
Le
système de sécurité sociale en Algérie est à l'équilibre, dont la Caisse
nationale de sécurité sociale (CNAS), a indiqué hier mercredi le directeur
général de la Sécurité sociale au ministère du Travail Djaouad
Bourkaïb.

Il a
indiqué à la radio nationale cependant que «seule la branche retraite connaît
des difficultés financières pour des raisons universelles, dont la démographie
ou la conjoncture économique mondiale». Mais, il y a des mesures de
redressement de cette caisse, a-t-il indiqué, citant notamment les mesures de
redressement et de financement de ce déficit dans le programme du gouvernement
et dans le projet de loi de finances pour 2018. Le programme du gouvernement
pour réduire le déficit de la CNR porte notamment sur «l'élargissement de la
base des cotisants, pour qu'ils financent leur pension, la lutte contre la
fraude, le contrôle des employeurs et même s'il le faut le recouvrement forcé»,
a-t-il détaillé. Il y a aussi «le secteur informel et le recensement des
nouvelles formes de travail comme dans le numérique», outre «les sources
additionnelles de financement.» M. Bourkaïb a ainsi
indiqué que des sources additionnelles de financement de la CNR sont contenues
dans le PLF2018, avec la contribution de solidarité de 1% sur les importations
de marchandises destinées à la revente en l'état. Il y a également, toujours au
titre du PLF2018 pour le renflouement de la Caisse de sécurité sociale, une
contribution exceptionnelle de 500 milliards de DA.

Cette
mesure, selon l'exposé des motifs du PLF2018, va «permettre au gouvernement d'aborder
l'année 2018 sans risque d'explosion du dispositif de la protection sociale.»
Pour le directeur général de la Sécurité sociale au ministère du Travail,
«c'est la branche retraite du système social des salariés qui enregistre un déficit: on est à plus de 6 millions d'actifs à la CNAS, 12
millions d'assurés associés et l'objectif est d'atteindre 3 millions de
nouveaux cotisants dans les prochaines années». Ce sont notamment les départs
en retraite à 50 ans, qui sont «la principale cause du déficit de la branche
retraite», selon M. Bourkaïb qui a souligné que «nous
avons plus de 55% des effectifs de retraités, qui ont bénéficié de cette
disposition, soit près d'un million de personnes.» «Donc, il va y avoir des
actions ciblées pour récupérer les fraudes et carences de déclarations des
assujettis grâce au contrôle et la mutualisation des moyens de contrôle des
caisses et, s'il le faut, le recouvrement forcé», a-t-il dit. Globalement, il y
a, selon M. Bourkaïb, 12 millions d'assurés sociaux,
6 millions de cotisants, et «cela nous amène à couvrir plus de 37 millions
d'assurés en comptant les ayants droit des assurés.» Le problème de la CNAS et
de la CNR est que le «taux d'activité en Algérie est faible, et donc il faut
augmenter le taux d'emplois», a-t-il affirmé, avant de souligner qu»'on va ouvrir les portes de la sécurité sociale aux
emplois dans le numérique.» Revenant sur la Caisse nationale de retraite, M. Bourkaïb a rappelé que le déficit de la CNR est «compensé
par la CNAS, et l'Etat compense en retour le déficit de la CNAS. C'est la
première fois que la branche bénéficie d'une loi d'équilibre, qui est de 500
milliards de DA, en plus de la source additionnelle, dont le prélèvement de 1%
des importations de marchandises destinées à la revente en l'état à verser dans
la caisse de retraite.» Pour autant, il estime que «cela ne dispense pas la
caisse d'améliorer ses prestations et augmenter le nombre de ses cotisants.»
Sur le fonds national de réserve de la retraite, doté de 3% de la fiscalité
pétrolière, M. Bourkaïb a rappelé que ce fonds a été
créé «pour les générations futures. On attend 66 mds de DA pour 2018 et un
montant de 88 mds de DA dans le PLF2018. Le montant actuel de ce fonds est de
429 mds de DA.» Et, «dans dix ans, il y aura un montant assez intéressant pour
apporter sa contribution au financement des retraites», a-t-il ajouté. Quant
aux forfaits hôpitaux, ils disposent d'un budget de 80 mds de dinars. Sans
évoquer directement la mise en place d'un système de paiement des prestations
de santé, notamment dans les hôpitaux, il a affirmé qu»'il
y a toujours la notion de contractualisation, qui a tardé», avant d'annoncer qu»'on va aller vers l'identification des usagers des
hôpitaux, sans atteinte à la gratuité des soins.

On
mettra des dispositifs de régularisation des situations des assujettis à la
sécurité sociale, on va les accompagner dans la régularisation de leur
situation vis a vis de la sécurité sociale, et
définir le système tarifaire entre les institutions sociales et la santé,
sachant que les démunis seront à la charge de l'Etat, ainsi que la prévention.»
«Un comité ministériel sera mis en place, et le premier dossier prioritaire qui
sera soumis aux autorités sera celui de la contractualisation Santé-Sécurité
sociale», a-t-il dit.

Commentaires



Autres articles

M’sila: Tentative de suicide de deux étudiants

M’sila: Tentative de suicide de deux étudiants

Dans la matinée d’hier, deux étudiants en master gestion urbaine à l’université Mohamed-Boudiaf de M’sila ont tenté de se donner la mort en...

Pas de hausse chez Benghabrit

Pas de hausse chez Benghabrit

Dans une instruction envoyée hier à l’ensemble des responsables de points de vente et de distribution de livres scolaires, le ministère de...

BISKRA : L’armée saisit deux quintaux d’explosifs

BISKRA : L’armée saisit deux quintaux d’explosifs

Poursuivant sa lutte contre le terrorisme, l’ANP continue d’enregistrer des résultats conséquents contre ses résidus. Le renseignement qui joue un...

Thaïlande: L’ex-Première ministre a déjoué la surveillance avant de fuir

Thaïlande: L’ex-Première ministre a déjoué la surveillance avant de fuir

Chalermchai Sitthisad a expliqué qu’il était peu probable que l’ex-Première ministre ait quitté la Thaïlande par avion estimant plus probable une...

Relizane : Des habitants soucieux des fuites d’eau dans plusieurs cités de la ville

Relizane : Des habitants soucieux des fuites d’eau dans plusieurs cités de la ville

Irrités par les nombreuses déperditions d’eau potable à longueur de journée, les habitants de plusieurs cités et quartiers de la ville de Relizane...