Le Soir d'Algérie
Le Soir d'Algérie
Lundi 04 décembre 15:39

SÉTIF : Le jeu de «la baleine bleue» fait sa deuxième victime

SÉTIF : Le jeu de «la baleine bleue» fait sa deuxième victime
«Blue Whale ou la baleine bleue», le jeu morbide des réseaux sociaux a encore frappé dans la wilaya de Sétif en enregistrant une deuxième victime, un écolier de la ville d’Aïn-Oulmane âgé de 10 ans qui a été retrouvé, samedi soir, pendu dans la salle de bains de son domicile.
Ce suicide vient s’ajouter à celui d’un jeune collégien de Salah-Bey, âgé de 12 ans qui avait mis fin à ses jours dans les mêmes circonstances il y a à peine quinze jours. Leur point commun est le jeu de la baleine bleue. Apparu il y a deux ans sur le «Facebook russe», Vkontakte, le «Blue Whale Challenge» (challenge de la baleine bleue) est un jeu dangereux qui a pris beaucoup d’ampleur parmi les plus jeunes. Il s’inspire d’une croyance populaire selon laquelle la baleine bleue s’échouerait volontairement sur une plage pour mourir.
Ce challenge fonctionne sur un principe de parrainage. La personne souhaitant participer doit trouver un «tuteur» qui lui lancera une série de défis.
Les participants doivent réaliser une série de 50 défis, au rythme d’un par jour. Cette liste d’actions est donnée, au fur et à mesure, par un tuteur. Les challenges à relever sont de plus en plus dangereux pour mener au cinquantième et ultime défi qui correspond au suicide du participant. Certains défis sont softs, comme se lever à une certaine heure de la nuit pour écouter une musique triste, d’autres sont bien plus graves, comme se taillader le bras en forme de mots ou de symboles. Au 50e jour, les joueurs doivent mettre fin à leurs jours pour remporter la partie.
Le nom du jeu n’est pas anodin. Il existe une symbolique du suicide entourant la baleine bleue. Cet animal est capable, selon des croyances populaires, de s’échouer volontairement sur une plage pour y mourir. La sonnette d’alarme est tirée afin de mettre fin à ce jeu macabre et morbide. Les autorités doivent prendre leurs responsabilités pour interdire ou bloquer l’accès à ce site et les parents doivent surveiller leurs enfants, notamment les jeux auxquels ils s’adonnent sur leurs PC ou tablettes.
Imed Sellami

Commentaires



Autres articles

Culture de la pomme de terre : Rempart contre la guerre
Tissemsilt : Une famille entière meurt, asphyxiée au gaz