Le Quotidien d'Oran
Le Quotidien d'Oran
Jeudi 07 décembre 06:26

Tiaret: Les escaliers de la ville tombent en ruine

Tiaret: Les escaliers de la ville tombent en ruine




Considérés comme de véritables armoiries, si
l'histoire de l'antique Tihert peut être racontée à travers ses escaliers,
pratiquement tous sont dans un piteux état, surtout ceux dits de «Droj Ba Salem» et «Drodj El Hedid» qui sont devenus de véritables coupe-gorges !

En effet, une femme d'un certain âge a eu la jambe
brisée quand elle a glissé sur une marche en descendant ces escaliers dévalant
de la rue Emir Abdelkader jusque sur la place de la Medersa. En vérité, tous
les escaliers de la ville, des espaces mythiques chargés d'histoire et de
souvenirs pour les Tiarétiens, sont dans un état des
plus délabrés. Des mythiques «Drodj Delma» jusqu'au «Drodj Salem» en
passant par «Drodj el Medersa», «Drodj
Roca», «Drodj Casino», «Drodj
Sidi Khaled» ou encore «Drodj Bata», ces véritables
monuments, datant pour la plupart de l'époque coloniale et qui ont tous une
histoire liée à des personnages ayant marqué la cité et la révolution
algérienne, tombent en ruine avec des trous béants, véritable piège pour les
usagers. «Ces escaliers ont besoin d'une réhabilitation des plus urgentes»,
alerte Khaled, un fonctionnaire à la retraite, «surtout qu'on a su que plus de
350 milliards de centimes ont été dégagés pour des projets d'amélioration
urbaine dans la ville de Tiaret ; alors pourquoi tous ces escaliers, chers au
cœur des Tiarétiens n'ont pas été intégrés dans ces
travaux de réhabilitation ?», s'interroge-t-il.

Commentaires



Autres articles

TÉBESSA : Enfin des feux tricolores
Les premiers bus « Hyundai County » livrés aux clients

Les premiers bus « Hyundai County » livrés aux clients

L’intervenant annonce également la mise en avant de bus Accent à Oran.