Le Buteur
Le Buteur
Mercredi 28 janvier 08:55

USMA : Meftah ratera la double confrontation face au Rail Club de Kadiogo

USMA : Meftah ratera la double confrontation face au Rail Club de Kadiogo
Absent lors de la finale de la Ligue des Champions jouée et perdue face aux Congolais du Tout Puissant Mazembe en 2015, Mohamed Rabie Meftah ne prendra pas part au match aller à Alger. Pas seulement, il ne jouera pas la seconde manche à Lubumbashi,  pour cause de suspension de quatre rencontres. Il doit encore patienter avant de purger et pouvoir par la suite retrouver la compétition africaine. Le latéral droit ne sera donc pas concerné par la double confrontation du mois de mars face au Rail Club de Kadiogo, pour le compte des 16es de finale, lui qui sera dans l’obligation de soutenir ses camarades à partir de chez lui. Un coup dur pour le seul représentant de l’Algérie dans cette compétition. Le coach sera donc contraint de se passer de l’un des ses cadres, face à un adversaire qui tentera de créer la surprise et poursuivre son parcours, après avoir bien géré ses deux sorties lors du tour préliminaire.Il pourrait être de retour lors de la phase de poules 
En cas de qualification de son équipe, Mohamed Rabie Meftah, qui ne sera pas du voyage à Ouagadougou à moins que le président lui demande d’accompagner ses coéquipiers pour les soutenir, ne pourra renouer avec cette compétition qu’à l’occasion du premier match de la phase de poules. En cas d’élimination, les Usmistes seront reversés en Coupe de la CAF. C’est dire que le défenseur formé à la JSK retrouvera la scène internationale.Benguit, la seule option
Pour pallier l’absence de Meftah, Paul Put ne dispose que d’une seule option, Abderraouf Benguit. Le joueur prêté par le Paradou AC l’a déjà fait par le passé et semble d’ailleurs le mieux indiqué pour le faire lors du mois de mars face à la formation burkinabè. Ayant déjà déclaré, sur ces mêmes colonnes, qu’il est toujours prêt à dépanner à droite, le n°31 des Rouge et Noir découvrira la Ligue des Champions dans des conditions spéciales puisqu’il n’évoluera pas dans son poste de prédilection. Une mission qui ne sera pas de tout repos pour lui.L’expérience acquise au Sénégal lui sera utile 
Ce qu’il faut savoir aussi, c’est que malgré son jeune âge, Abderraouf Benguit a déjà acquis une certaine expérience sur le plan international, après avoir disputé deux grands tournois. Le premier s’est déroulé au Sénégal, à l’occasion de la Coupe d’Afrique des nations U23, avant de s’envoler quelques mois plus tard au Brésil où il a pris part aux jeux Olympiques l’été passé. Celui qui a toujours été utilisé comme latéral droit en sélection sait à quoi s’attendre contre le Rail Club de Kadiogo.

Commentaires



Autres articles

Rue Cavaignac (Oran) : Les habitants lancent un cri de détresse

Rue Cavaignac (Oran) : Les habitants lancent un cri de détresse

Le gaspillage devient un enjeu très important pour la sécurité alimentaire dans le monde. L’analyse des chiffres sur l’importante quantité de...

Tiaret: Trois arrestations après le cambriolage d’une villa

Tiaret: Trois arrestations après le cambriolage d’une villa

Ils mettent le grappin sur trois individus qui sont passés aux aveux. Ils seront déférés aujourd’hui, lundi, devant le tribunal de Tiaret.

Université de Bouira: Des intégristes interrompent une pièce de théâtre

Université de Bouira: Des intégristes interrompent une pièce de théâtre

Les comédiennes auraient utilisé dans ce spectacle un mandole, un instrument qui d’après les croyances de ces intégristes est banni par l’islam et...

Thaïlande: L’ex-Première ministre a déjoué la surveillance avant de fuir

Thaïlande: L’ex-Première ministre a déjoué la surveillance avant de fuir

Chalermchai Sitthisad a expliqué qu’il était peu probable que l’ex-Première ministre ait quitté la Thaïlande par avion estimant plus probable une...

Cérémonie de recueillement à la mémoire du président défunt Mohamed Boudiaf au cimetière d’El Alia

Cérémonie de recueillement à la mémoire du président défunt Mohamed Boudiaf au cimetière d’El Alia

Le président Mohamed Boudiaf a été assassiné le 29 juin 1992 à la maison de la culture d’Annaba, alors qu’il prononçait un discours à la nation.