L'Expression
L'Expression
Samedi 31 janvier 09:57

Leurs prix jouent au yo-yo ces derniers jours: La bourse du mouton

Leurs prix jouent au yo-yo ces derniers jours: La bourse du mouton
Et finalement, j’ai eu raison…», raconte-t-il avec fierté. Cependant, beaucoup ont fait comme Mourad, la frénésie du dernier jour a redonné des ailes aux moutons. Mercredi, les prix du mouton ont repris leur envol, pas au niveau des premiers jours, mais ils ne sont pas aussi raisonnables que les belles journées de lundi et mardi derniers…Car, au fond, les vendeurs sont des Algériens et connaissent très bien la mentalité de leurs compatriotes. Malgré le fait que les Algériens aient connu des pics de consommation du Ramadhan, des soldes, des congés d’été et bientôt, de la rentrée scolaire, de nombreuses familles luttent pour rassembler l’argent qui leur permettra d’acheter la bête si convoitée. La fête et le Sacrifice, bien que considérés comme non-obligatoires dans le Coran, restent un rituel religieux et culturel important pour les foyers algériens. Et cela à n’importe quel prix…

Commentaires



Autres articles

M’sila: Tentative de suicide de deux étudiants

M’sila: Tentative de suicide de deux étudiants

Dans la matinée d’hier, deux étudiants en master gestion urbaine à l’université Mohamed-Boudiaf de M’sila ont tenté de se donner la mort en...

Blida : Un trentenaire retrouvé pendu dans son domicile

Blida : Un trentenaire retrouvé pendu dans son domicile

Un homme âgé de 35 ans, commerçant de son état, a été retrouvé hier matin pendu avec un foulard dans son domicile familial situé à la rue des...

Expulsé de son logement : Un imam se réfugie dans la mosquée

Expulsé de son logement : Un imam se réfugie dans la mosquée

L’imam de la mosquée El-Fourkane de Boudoukha, une localité relevant de la commune d’Aïn-Kechra à 80 kilomètres à l’ouest du chef-lieu de la wilaya...

Vidéo/ Cheb Mami: “Les artistes piratés devraient être heureux”

Vidéo/ Cheb Mami: “Les artistes piratés devraient être heureux”

Cheb Mami: “Les artistes piratés devraient être heureux, car c’est une forme de publicité pour leurs œuvres”